Balance ton genre ! 23 mai 2020 – Annulé

Balance ton genre ! 23 mai 2020

Balance ton genre

Moment pour les femmes et les minorités,
contre les injustices et inégalités de sexe.

Annulé pour cause de Covid19

Chez les Croquignards et NousToutes05 organisent en partenariat avec d’autres assos et collectifs, un moment pour parler des inégalités, des injustices, tracer l’état du monde, discuter, réfléchir, agir…

Le  dossier de présentation du projet :
Dossier de présentation du 23 mai -pdf

La fiche de participation aux coups de main :
En mode formulaire
A télécharger

Le projet se monte, nous vous invitons déjà à une première rencontre pour en discuter. Amenez vos idées, vos envies, vos remarques pour faire de ce moment un grand moment alors que le monde voudrait revenir à reculons sur des acquis durement gagnés.

Une cagnotte est lancée https://www.leetchi.com/c/23-mai-2020, afin de financer ces 3 soirées festives et ce moment dédié. Pour les artistes et les intervenants.
Maggy Bolle a répondu présente on attend la réponse de  La Pieta ou des Femmouzes T.
C’est presque comme acheter une place de concert.

La prochaine réunion publique et préparatoire aura lieu le samedi 17 mars à 20h30, salle poly d’Eygliers !

Des pays ont dépénalisé la violence conjugale, Trump défile avec des anti-avortements, dans des pays les femmes bataillent pour leurs droits, des militantes féministes ou des activistes LGBT se font assassiner dans l’indifférence.
Les inégalités de carrière et de salaires perdurent et des comportements machistes deviennent communs.

Voilà pourquoi il faut faire de ce moment un moment de rencontres, qui sera aussi festif. Nos droits sont aussi les droits de toustes.

23mai-flyer N3

Des liens pour présenter des facettes peu connues du monde qui  nous entoure :
Films
https://www.dailymotion.com/video/x1p57rz
Prix Albert Londres 2006 pour son documentaire : La malédiction de naître fille (en Inde), Manon Loizeau s’est attaché à nous montrer l’importance de ces femmes yéménites à l’origine d’un mouvement révolutionnaire avec l’occupation pendant plus de deux ans (2011:2013) de la place du changement dans la capitale Saana. Nous suivons pas à pas, dans un des pays les plus traditionalistes du monde, le parcours de ces femmes, dont celui de Tawakol Karman, premiere femme arabe et la plus jeune des lauréates (31 ans) à avoir obtenu le prix nobel de la paix jusqu’à la création du dialogue nationale. (commission de 365 membres financée par l’ONU, l’UE et les Etats du Golfe).
Une révolution oubliée des médias et balayée par la guerre civile (2014) et internationale depuis 2015.

Vidéo
s

Noémie de Lattre parle du sexisme de la langue française